LOADING

Type to search

Qui est-il ?

Le “passager” est l’individu ordinaire dans son rapport au savoir et à la pratique des arts. Un lieu d’étude, d’expérimentation et d’archivage lui est spécifiquement dédié : Le Passager, centre d’art situé à la jonction entre pratique des arts et pratique des sciences sociales contemporaines. Fondé en 2017 par une équipe d’artistes, de chercheurs et un groupe d’oiseaux appelé le Collège des oiseaux, il s'agit d'un projet à la fois artistique et scientifique, dont l'objectif est d'imaginer et d'expérimenter une nouvelle forme de centre d’art. .

Le Passager s’inscrit dans une visée critique et expérimentale de l’action artistique et de la recherche en sciences du langage et du social en général. Dans sa dimension artistique, il s'inscrit dans la filiation de la critique institutionnelle de l'art, de l'art conceptuel et du champ arts/sciences. Dans sa dimension scientifique, il se situe dans le champ de l'étude des arts (histoire, sociologie et philosophie), de l'étude des sciences (sociologie, épistémologie), de la linguistique interactionnelle et de l'anthropologie des savoirs.  Il aborde la question de l'exposition comme un problème épistémologique, artistique et social à redéfinir à chaque nouvel événement, en relation avec un ensemble de problématiques plus vastes, ou au contraire en fonction de spécificités locales, voir micro-locales.

Parmi les grands questions qui l'animent, on citera : le rôle de la critique dans l'espace social contemporain, celui de l'œuvre d'art et des pratiques artistiques après la disparition des avant-gardes, celle des découpages disciplinaires au sein de l'activité de recherche, celle de l'émergence des savoirs dans la vie quotidienne, ou encore de la place du langage verbal dans les activités de création. Sociologiquement et historiquement informé, notamment sur la question des modes de production du savoir, de ses usages situés et de sa transmission, le Passager met en avant un positionnement qui se définit ouvertement comme politique. Dans cet esprit, ses membres travaillent collectivement sur des thématiques comme le corps, l'écriture, le vêtement, la conversation, à partir des domaines du monde des sciences sociales et de la pratique des arts dits « contemporains ».

S’il ancre ses questionnements dans le vécu ordinaire, donnant toute sa place aux aspects aléatoires, émergeants et micro-locaux de nos existences à chaque instant, Le Passager généralise, se structure et s'oriente à partir d'outils et techniques issues du monde de la recherche et des arts. Il revendique en ceci la filiation du Black Mountain College, de l'Institut Scientifique de Recherche Paranaturaliste, du Projet Zéro, de et de l’Iheap pour réaffirmer la nécessité d’une approche des phénomènes sociaux contemporain par le prisme diffractant, décentré et toujours minoritaire de l’art. Les problématiques historiques propres au champ de l’art quand à elles sont envisagées comme des constructions actuellement désamorcées, inexistantes dans la sphère publique car encore beaucoup trop faiblement articulées aux outils critiques développés dans les autres champs sociaux, notamment à travers les sciences qui leurs sont dédiées.

Participer

Les séminaires sont majoritairement en accès libre ou sur simple réservation, et les autres événements sont calés sur les conditions d'accès des lieux hôtes (centres d'art, musées, écoles, lieux publics ou privés divers).

Pour toute information concernant l’organisation, l’état d’esprit ou le mode de participation aux activités du Passager, vous pouvez prendre contact avec l’équipe via l’une des adresses mail suivantes :

florianhoussais[at]gmail.com (fondateur)

arsene.caens[at]gmail.com (associé)

Nous serons ravis de vous lire et de répondre à toutes vos questions.